Contactez le cabinet au : 01.45.00.04.86 (du mardi au vendredi de 9h30 à 18h)

Groupe de parole Agoraphobie

  • Prochaine date : jeudi 16 Mars 2017 
  • Date : de 19h à 20h30
  • Durée : 1h30
  • Tarif : 50€
  • Animé par : Alexandra RIVIERE-LECART, psychologue
  • Lieu : 50 rue de Ponthieu 75008 Paris
  • Pour s’inscrire : contacter Alexandra RIVIERE-LECART par mail ou par téléphone au 01.45.00.04.86

DÉFINITION D’AGORAPHOBIE

L’agoraphobie se caractérise par une peur excessive et infondée des lieux inconnus, non familiers. Dans sa forme « fermée », l’agoraphobie amène l’individu à craindre de ne pouvoir s’enfuir en cas de danger, comme dans la claustrophobie (peur du confinement). Les lieux clos tels que cinémas, magasins, transports en commun ou salles de réunion sont alors vécus comme dangereux. Dans sa forme « ouverte », elle conduit à redouter le fait de se retrouver isolé au milieu d’un espace non clos et de ne pas pouvoir être secouru à temps. Les lieux dégagés tels que rues, ponts, places ou grands parcs sont alors considérés comme dangereux. Cette peur des « grands espaces » ne doit pas être confondue avec la peur de la foule (l’ochlophobie).

Envahi par le sentiment qu’il n’est jamais en sécurité loin de chez lui, ou parfois même chez lui, l’agoraphobe éprouve de grandes difficultés dans sa vie quotidienne. La détresse endurée lors d’une situation de la vie courante, ou simplement son appréhension le conduisent à des comportements dits « d’évitement ». L’évitement pourra être direct (ne plus prendre le métro ou la voiture, ne pas rester dans une file d’attente…) ou indirect (adopter des comportements sécurisants, comme se faire accompagner). Ainsi, l’agoraphobe éprouve généralement des difficultés à rester seul, et est fréquemment amené à restreindre ses déplacements. Son impuissance face à son système de pensée alarmiste l’incite à confier une partie de ses responsabilités à ses proches, et à réduire significativement ses activités. La vie familiale, sociale et professionnelle est alors profondément affectée. Dans les cas les plus sévères, l’agoraphobe peut finir par vivre en reclus, sans jamais quitter son domicile.

OBJECTIFS DU GROUPE

  • partager ses expériences
  • sortir de son isolement
  • échanger sur les souffrances ressenties et les émotions associées
  • réfléchir, trouver les ressources nécessaires et propres à chacun, apprendre des techniques de gestion du stress avec un professionnel psychologue pour réduire l’angoisse

LES THÈMES PROPOSES QUI PEUVENT ETRE ABORDES

  • Qu’est-ce que l’agoraphobie ?
  • Le mal être et les angoisses
  • Savoir reconnaître les déclencheurs de l’angoisse
  • —Techniques de gestion du stress
  • Le sentiment d’insécurité
  • La peur des lieux inconnus « non maîtrisés et non maîtrisables »
  • La peur de « mourir enfermé »
  • La peur des espaces ouverts et l’angoisse du vide
  • La peur de la mort
  • La peur des déplacements et de « quitter »
  • Le besoin de l’autre et la théorie de l’attachement

LES RÈGLES DU GROUPE

  • Ecoute
  • Confidentialité
  • Liberté de silence et de parole
  • Non monopolisation de la parole
  • Non-jugement
  • Propos respectueux
  • Bienveillance
  • Discrétion

Contactez-moi
Alexandra RivierePsychologue Clinicienne
 
Adresse50 rue de Ponthieu
 75008 Paris
Téléphone01 45 00 04 86
Social Links
© 2017 Alexandra Rivière – Psychologue Paris 8

Partenaires