Psychologue pour adultes. Contact du cabinet : 01.45.00.04.86 (Lundi/Mardi de 10h à 18h - Jeudi de 9h30 à 17h30 - Vendredi de 9h30 à 17h)

Groupes de parole « Peur de la mort »

  • Nombre de personnes : maximum 10 personnes
  • Prochaines dates : vendredi 14 Septembre 2018, vendredi 21 Décembre 2018, vendredi 17 Mai 2019
  • Horaires : de 19h à 20h30
  • Durée : 1h30
  • Tarif : 50€
  • Pour s’inscrire : envoyer une demande en cliquant ici

Le groupe de parole créé une « dynamique de groupe » facilitant les échanges et les changements. Il permet de réduire l’isolement social générateur de grandes souffrances. Il stimule les encouragements, développe la solidarité entre personnes qui ont peur de la mort (partage de solutions expérimentées, échange de ressentis, etc.), et mobilise les ressources nécessaires pour affronter sa souffrance. Il permet à chacun de devenir acteur de son changement, stimulé par la créativité que génère le groupe et par le soutien du professionnel.

« Parfois l’angoisse de mourir, peut empêcher de vivre… »

« Pourquoi meurt-on ? Que se passe-t-il après ? De la mort dans sa concrétude, on ne sait rien. Nous n’avons que des fantasmes, c’est-à-dire « un savoir inventé pour se rassurer » disait Françoise Dolto. Pourquoi la mort fait-elle si peur alors que cette fatalité fait partie de la « vie » et que l’humain y ait confronté depuis toujours ? Selon notre expérience clinique, voici les caractéristiques qui seraient anxiogènes pour l’individu :

  • L’insaisissable : la mort demeure un mystère pour les scientifiques. Malgré de nombreuses hypothèses, différentes selon les âges, les cultures et les religions, et malgré les NDE (Near Death Experience) qui ont été rapportées, personne ne sait exactement ce qu’est la mort, et ce qu’il y a après.
  • L’inévitable : nous n’avons pas la possibilité de retarder la mort ou de l’éviter. C’est une fatalité qui fait partie intégrante de la vie, tout être humain qui nait, mourra un jour.
  • L’incontrôlable : si on sait que l’on va mourir un jour, on ne sait en revanche où, quand ou comment. La « faucheuse », nous en avons conscience, peut venir à tout moment de notre vie, dans des circonstances que nul ne peut connaître au préalable, afin de pouvoir se préparer.
  • L’isolement : « l’homme est un animal social » disait Aristote. On se développe dans le ventre de notre mère, on grandit en famille ou en groupe, on travaille, se divertit et évolue en société… nous sommes rarement seuls. Pourtant, il y a un moment où nous le serons, ce sera dans la mort. C’est un état où nul ne peut nous accompagner.

OBJECTIFS DU GROUPE

  • partager ses expériences
  • sortir de son isolement
  • échanger sur les souffrances ressenties et les émotions associées
  • réfléchir, trouver les ressources nécessaires et pistes de réflexion propres à chacun pour sortir de l’angoisse morbide et de la peur de la mort
LES RÈGLES DU GROUPE
  • Ecoute
  • Confidentialité
  • Liberté de silence et de parole
  • Non monopolisation de la parole
  • Non-jugement
  • Propos respectueux
  • Bienveillance
  • Discrétion

Contactez-moi
Alexandra RivierePsychologue Clinicienne
 
Adresse50 rue de Ponthieu
 75008 Paris
Téléphone01 45 00 04 86
Social Links
© 2018 Alexandra Rivière – Psychologue Paris 8

Partenaires