Contactez le cabinet au : 01.45.00.04.86 (du mardi au vendredi de 9h30 à 18h)

Groupe d’Anxiété sociale / Phobie sociale

 

Informations

  • Nombre de séances par groupe : 10 séances
  • Jours et horaires : les jeudis soirs de 18h à 20h30
  • Durée par séance : 2h30
  • Animé par : Alexandra RIVIERE-LECART, psychologue
  • lieu : 50 rue de Ponthieu 75008 Paris (métro : Franklin Roosevelt, ligne 1 ou 9)

Prochaines dates

  • De Janvier à Avril 2017

Tarifs et modalités d’inscription

Si vous êtes intéressés par le prochain groupe Phobie sociale, vous pouvez contacter la psychologue Alexandra RIVIERE-LECART dès maintenant par téléphone ou par mail (voir la page « contact »). Toute inscription au groupe Phobie sociale nécessite au préalable un entretien en séance individuelle afin d’effectuer une vérification de l’indication et valider l’inscription (tarif consultation : 80€). Pour le groupe Phobie sociale, le tarif d’une séance est de 70€. A l’issue du premier entretien, un règlement de l’ensemble des 10 séances (soit 700€) sera demandé pour la validation à l’inscription dans les modalités qui vous conviennent :

  • un règlement étalé en 4 fois, soit 4 x 175€ (par chèque ou espèces)
  • ou un règlement étalé en 10 fois après chaque séance, soit 10 x 70€ (par chèque ou espèces)

Les séances manquées ne sont pas remboursées, mais elles seront rattrapées en début de séance suivante ou lors de la 10e séance dans le cadre d’un récapitulatif globale. Pour plus d’informations sur le remboursement des séances de psychothérapie, voir la page « Remboursement ».

Programme

Travail en groupe des problématiques et situations sociales anxiogènes
  • Etre le centre de l’attention
  • Parler de soi
  • Travail sur l’anxiété de performance
  • Parler en public
  • Travail sur le regard, être observé par autrui
  • Faire des échanges informels
  • Faire des échanges approfondis
  • Lire devant un public
  • Exprimer son opinion ou son désaccor
  • Travailler les pensées négatives par la restructuration cognitive

 

Description

Les caractéristiques habituelles associées à l’anxiété sociale comprennent une hypersensibilité à la critique, au jugement, à une évaluation ou au rejet, une faible estime de soi ou des sentiments d’infériorité. Les sujets craignent souvent une évaluation indirecte par les autres (passer un examen, faire une présentation devant un public…) Ne pas confondre l’anxiété sociale et la timidité, ou le trac. Ce sont des réactions qui arrivent à se combattre par la volonté. La phobie sociale est une souffrance réelle qui demande un traitement psychologique reposant sur un travail à la fois sur les comportements et les cognitions.

 

Objectifs

Mettre en place les outils nécessaires au traitement de la phobie, comprendre les phénomènes anxiogènes et développer les ressources et compétences nécessaires. Reproduire les situations sociales redoutées dans des exercices en groupe, s’exposer aux situations évitées, les participants pourront ainsi appréhender les situations de la vie quotidienne, apprendre à les gérer puis à les dépasser. Ce travail de groupe est basé principalement sur le principe d’exposition et la restructuration cognitive dans le cadre des TCC (thérapies cognitives et comportementales).

 

Qu’est ce que la phobie sociale ? Anxiété sociale – 300.23 (F40.10)

  • A. Peur ou anxiété intenses d’une ou plusieurs situations sociales durant lesquelles le sujet est exposé à l’éventuelle observation attentive d’autrui. Des exemples de situations incluent des interactions sociales (p. ex. avoir une conversation, rencontrer des personnes non familières), être observé (p. ex. en train de manger ou boire) et des situations de performance (p. ex. faire un discours). N.B. : Ches les enfants, l’anxiété doit apparaitre en présence d’autres enfants et pas uniquement dans les interactions avec les adultes.
  • B. La personne craint d’agir ou de montrer des symptômes d’anxiété d’une façon qui sera jugée négativement (p. ex. humiliante ou embarrassante, conduisant à un rejet par les autres ou à les offenser).
  • C. Les situations sociales provoquent presque toujours une peur ou une anxiété. N.B. : Chez les enfants, la peur ou l’anxiété peuvent s’exprimer dans les situations sociales par des pleurs, des accès de colère, ou des réactions de finement; l’enfant s’accroche, se met en rentrait ou ne dit plus rien.
  • D. Les situations sociales sont évitées ou subies avec une peur ou une anxiété intenses.
  • E. La peur ou l’anxiété sont disproportionnées par rapport à la menace réelle posée par la situation sociale et compte tenu du contexte socioculturel.
  • F. La peur, l’anxiété ou l’évitement sont persistants, durant habituellement 6 mois ou plus.
  • G. La peur, l’anxiété ou l’évitement entraînent une détresse ou une altération cliniquement significative du fonctionnement social, professionnel ou dans d’autres domaines importants.
  • H. La peur, l’anxiété ou l’évitement ne sont pas imputables aux effets physiologiques d’une substance (p. ex. substance donnant lieu à abus, médicament) ni à une autre affection médicale.
  • I. La peur, l’anxiété ou l’évitement ne sont pas mieux expliqués par les symptômes d’un autre trouble mental tel qu’un trouble panique, une obsession d’une dysmorphophobie corporelle, un trouble du spectre de l’autisme.
  • J. Si une autre affection médicale (p. ex. maladie de Parkinson, obésité, défigurement secondaire à une brûlure ou une blessure) est présente, la peur, l’anxiété ou l’évitement sont clairement non liés à cette affection ou excessifs.

Description médicale tirée du DSM-V (2015) :
Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorders
– American Psychiatric Association


Contactez-moi
Alexandra RivierePsychologue Clinicienne
 
Adresse50 rue de Ponthieu
 75008 Paris
Téléphone01 45 00 04 86
Social Links
© 2017 Alexandra Rivière – Psychologue Paris 8

Partenaires