Psychologue pour adultes. Contact du cabinet : 01.45.00.04.86 (Lundi/Mardi de 10h à 18h - Jeudi de 9h30 à 17h30 - Vendredi de 9h30 à 17h)

Troubles bipolaires et apparentés

Trouble bipolaire de type I

La caractéristique essentielle d’un épisode maniaque est une période nettement délimitée durant laquelle l’humeur est élevée, expansive ou irritable de façon anormale et persistante, et une augmentation de l’activité ou un niveau d’énergie anormal et persistant présent la plupart de la journée, presque tous les jours, pendant une période d’au moins 1 semaine (ou toute autre durée si une hospitalisation est nécessaire), accompagnée par au moins trois symptômes supplémentaires (du critère B). Si l’humeur est irritable plutôt qu’élevée ou expansive, au moins quatre symptômes du critère B doivent être présents.

Trouble bipolaire de type II

Le trouble bipolaire II est caractérisé par une évolution clinique faite d’épisodes thymiques récidivants avec un ou plusieurs épisodes dépressifs et au moins un épisode hypomaniaque. L’épisode dépressif caractérisé doit durer au moins 2 semaines et l’épisode hypomaniaque au moins 4 jours pour remplir les critères diagnostiques. Au cours de(s) l’épisode(s), thymique(s), le nombre de symptômes requis doit être présent la plupart du temps dans la journée, presque tous les jours, et représenter un changement manifeste par rapport au comportement et fonctionnement habituels. La présence d’un épisode maniaque au cours de l’évolution de la maladie récuse le diagnostic de trouble bipolaire II.

Trouble cyclothymique

La caractéristique essentielle d’un trouble cyclothymique est une évolution chronique et fluctuante d’un trouble de l’humeur comportant de nombreuses périodes de symptômes hypomaniaques et de nombreuses périodes des symptômes dépressifs qui sont distinctes les unes des autres. Les symptômes hypomaniaques sont insuffisants en nombre, en sévérité, en étendue ou en durée pour répondre complètement aux critères d’un épisode hypomaniaques, et les symptômes dépressifs sont insuffisants en nombre, en sévérité, en étendue ou en durée pour répondre complètement aux critères d’un épisode dépressif caractérisé.

Trouble bipolaire ou apparenté induit par une substance/un médicament

Les caractéristiques diagnostiques des troubles bipolaires et apparentés induits par une substance/un médicament sont essentiellement les mêmes que ceux de la manie, de l’hypomanie ou de la dépression. Une exception cruciale pour le diagnostic de trouble bipolaire ou apparenté induit par une substance/un médicament est le cas de la survenue d’une manie ou d’une hypomanie au cours d’un traitement antidépresseur ou d’un autre médicament et qui perdure au-delà des effets physiologiques de ce médicament. Cette affection est considérée comme un vrai trouble bipolaire et non comme un trouble induit.

Trouble bipolaire ou apparenté dû à une autre affection médicale

 La caractéristique essentielle du trouble bipolaire ou apparenté dû à une autre affection médicale est la présence d’une période durant laquelle l’humeur est élevée, expansive ou irritable de façon anormale ou persistante, avec une augmentation anormale et persistante de l’activité orientée vers un but ou de l’énergie, dominant le tableau clinique et qui est imputable à une autre affection médicale. Dans la plupart des cas, le tableau manquait ou hypomaniaque peut apparaitre durant la présentation initiale de l’affection médicale (c.-à-d. au cours du premier mois); cependant, il existe des exceptions, en particulier dans les affections médicales chroniques, qui peuvent s’aggraver ou rechuter, ce qui peut annoncer la survenue d’un tableau maniaque ou hypomaniaque.

Source : DSM-5 Manuel Diagnostique et Statistique des Troubles Mentaux (2015)


Contactez-moi
Alexandra RivierePsychologue Clinicienne
 
Adresse50 rue de Ponthieu
 75008 Paris
Téléphone01 45 00 04 86
Social Links
© 2019 Alexandra Rivière – Psychologue Paris 8

Partenaires